Zelda-Magic

Venez vivre d'excellents moments en notre compagnie sur les différentes terres de ce forum. Venez alors plonger dans notre RP !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau départ.[libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tika

avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 30
Localisation : Plaine d'hyrule
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Un nouveau départ.[libre]   Sam 7 Mar - 19:34

Il y a très longtemps...

Avant le début de la vie, avant la création du monde, trois déesses descendirent sur le monde chaotique d'Hyrule. L'une s'appellait Din, la déesse de la force, l'autre Nayru, la déesse de la sagesse et la dernière Farore, déesse du courage.

Din, de ses puissants bras de flammes, cultiva le sol pour créer la terre. Nayru parsema sa sagesse sur la terre pour donner au monde l'esprit et la loi. L'âme de farore, pleine de richesses, créa toutes les formes de vie pour le respect de la loi.

Ces trois grandes déesses regagnèrent les cieux, laissant derrière elles la Triforce sacrée en or. Dès lors, la Triforce fut à l'origine de la providence d'Hyrule. Le lieu où se trouvait la Triforce devint une terre sacrée.


S'en suivit alors une guerre qui sema le trouble dansces êtres vivants.
Cette lutte monta les amis contre les amis, les frères contre frères, le sang contre le sang....
Trop de sang coula cette nuit et fit déborder le sueil de la tolérence des dieux.
Le peuple Tsubasa ô fut frappé par la colère des dieux et il devint la matière première qui donna vie à chaque race que nous connaissons aujourd'hui.
Le restant des membres Tsubasa ô furent enfermé dans le temple de l'ombre pour avoir attaqué celui de la lumière afin de dérober la sainte triforce et de souhaiter prospérité égoïstement à leur peuple.

Le châtiment fut qu'ils furent à jamais scellés dans la maison des morts et torturés même par de là la mort elle même tels des damnés oubliés de tous et ce éternellement.

Mais il y eu une exeption...

Une jeune Tsubasa ô aux ailes d'ombre fut élue pour remplir une mission sans fin...

Rendue immortelle, elle expie les crimes depuis cette nuit de massacre et de folie à la naissance d'Hyrule, seule de son espèce et condamnée à rester dans l'anonima et l'oubli...

Elle doit protéger la relique et son berceau, le saint royaume, la famille royal et veuiller sur chaque génération de héros pour que leur jugement ne soit pas corrompu...

pour celà, le dressage fut long et intenssif, dans la douleur et la haine...

...

Haine qui grandi dans lke coeur décomposés des siens dans le temple de l'ombre....

Encore une fois, son corp est libéré de son cocon de pierre car il est temps... il est là... il arrive, le héros du temps.....


Tika remua les doigts puis ouvrit lentement deux beaux yeux dorés...
Le soleil blanc lui brûlait les rétines alors elle du rester les paupières fermées à l'ombre d'un arbre en attendant de s'acomoder à cette lumière....


"Encore une fois... Quand celà prendra-t-il donc fin?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rearith
Aquadmin
avatar

Masculin Nombre de messages : 51
Age : 26
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Un nouveau départ.[libre]   Dim 8 Mar - 19:35

Assis, les yeux dans le vague, Rearith pensait à... à quoi, au juste ? Non, à rien. Des pensées sans sens flottaient dans sa tête, mais rien de concret. Des fragments de poèmes composés puis oubliés, souvenirs fragmentés, depuis longtemps perdus... Un morceau, plus clair que les autres...

" La roue tourne, souvenirs du futur,
Siècles, millénaires, quelle importance ?
Les âges passent, temps anciens, démesure.
Le principal est la différence... "


Pourquoi ce morceau, qu'il avait écrit il y a bien longtemps, lui revenait maintenant à l'esprit ? Il ne le savait pas, et ne cherchait pas à le savoir. La branche sur laquelle il était assis craqua, mais il n'en tint pas compte. Autant demander à un Goron de sortir d'une source thermale alors qu'il s'y détendait. La branche renouvela son avertissement, puis céda, le précipitant dans le vide. La chute dura quelques secondes, mais il resta dans sa position, en tailleur, jusqu'à sa réception au sol. Ce n'était pas grave s'il se cassait quelque chose, il aurait tout son temps pour guérir. Et s'il devait mourir, tant pis. La réception ne fut pas très agréable. Mais, au lieu de se retrouver avec un membre cassé dans l'herbe, ou simplement avec quelques bleus, il se retrouva sur une personne non identifiée, qui apparemment s'était abritée sous l'arbre pour profiter de l'ombre. Bon, il avait quand même des bleus, et était actuellement sur le côté, les jambes toujours en tailleur comme s'il avait été une statue posée sur un mur vertical.

Le choc avait été suffisant pour le ramener un soupçon à la réalité des choses, alors il déplia ses jambes et se releva lentement, s'écartant de la personne. Il n'aurait pas pu dire son espèce, mais cela lui importait-il vraiment ? Aucune idée...


" Vous êtes... ? "

_________________
Wandering Zora...
Thème musical
http://rearith.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sashel Karlän

avatar

Masculin Nombre de messages : 3
Age : 27
Localisation : Au carrefour entre "Ta gueule" et "Va te pendre"
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Un nouveau départ.[libre]   Mer 11 Mar - 0:46

Le Zora errait maintenant depuis de longues semaines sur ces nouvelles terres. Originaire du Domaine Zora, il semblerait qu'une force étrange l'ait plongé dans un profond sommeil. A son réveil, plus rien n'était comme avant. Il ne reconnaissait rien du paysage qui l'entourait... Il avait longuement erré, puis avait fini par rencontrer des voyageurs. Il se mit à arpenter la région, sans vraiment de but, depuis qu'il avait quitté sa terre d'origine. Cependant, son rôle de Gardien lui faisait sentir qu'il existait en ces terres un temple de l'Eau, et qu'une grande partie de son destin était lié à ce lieu qu'il ne connaissait encore pas. Il avait appris qu'à Hyrule demeurait la famille royal. Ainsi, son rôle de Protecteur était toujours vrai, lui aussi ? Hyrule existait aussi dans ce monde ? Le Zora commençait à se demander s'il n'avait pas fait une espèce de voyage vers une dimension parallèle...

Cela faisait plusieurs semaines, depuis son réveil. Il avait erré, sans aucun but, se liant vaguement à des groupes de passages... Il marchait dans les plaine d'Ordinn, flânant, le nez en l'air. Il se prit même à s'arrêter, les yeux fermés, le visage tourné vers le ciel, les bras légèrement écartés, pour profiter du soleil qui rayonnait dans le ciel. Durant sa promenade, il se rappela brusquement ses origines, sans aucune raison vraisemblables, et ces souvenirs le remplirent d'une amertume profonde. Il se mit alors à dire, à voix basse, cet étrange chant :


" Par l'Eau, je fus maudit,
Alors que d'elle je tiens ma vie.
Car désormais, pour toute ma vie,
Je devrais errer sans répit.'"

Il avait composé cet étrange strophe après avoir appris l'existence de la malédiction du Gardien, cette étrange malédiction qui allait le priver de toute vie. Jusqu'à présent, il n'en avait que peu souffert, lorsqu'il voyait les autres Zora tenir la main de leur petite amie... Mais l'age du Zora avançait, et il sentait en lui cet étrange besoin de trouver une compagne, bien qu'il sache que cela lui serait impossible. Repensant à ce fait, ses poings se crispèrent, de façon incontrôlée. Toujours de façon incontrôlée, le Zora envoya un violent coup de poing dans le tronc d'un arbre, qui se trouvait juste au devant de lui. L'arbre n'eut bien sur aucun mal, alors que le dos de la main du Zora était éraflé très superficiellement. Il reprit sa marche, essayant de se calmer, de se changer les idées. Après une dizaine de minute, il vit deux personnes, au pied d'un arbre. Une petite créature, à l'allure d'une jeune adolescente, et ... un Zora. Sashel se stoppa net. Il n'avait guère de bon rapport avec les Zoras depuis... cette date. Il secoua lentement la tête. Il devait réussir à se dire qu'il n'était plus dans son monde, qu'il pouvait être un autre, ici... Il s'approcha lentement d'eux. Une branche gisait au sol. Elle venait d'être brisée, si l'on s'en remettait à la verdure qu'elle portait encore. Sashel tendit sa main à la jeune fille, pour l'aider à se relever :

" Vous allez bien, rien de casser ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tika

avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 30
Localisation : Plaine d'hyrule
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Un nouveau départ.[libre]   Sam 21 Mar - 13:29

Citation :
" La roue tourne, souvenirs du futur,
Siècles, millénaires, quelle importance ?
Les âges passent, temps anciens, démesure.
Le principal est la différence... "

Ces mots résonnèrent aux oreilles de la jeune Ikana pourtant ayant traversé les siècles et les siècles pour ne pas parler en millénaires. Elle était pourtant restée une "enfant" physiquement et un peu mentalement, sa maturité n'étant liée qu'à sa punition lui ayant peu à peu endurci l'esprit pour le forger comme bon semblait aux déesses. Aaaaah cruelles déesses, n'étions nous donc que des pions pour vous? Les yeux de Tika commençait à y voir plus clair, sa vue se faisait moins trouble, mais la lumière, chaude et blanche, continuait de lui brûler la rétine... C'est alors qu'il y eu un premier "CRAC" sonore au dessus de sa tête. Tika bougea un peu ses longues oreilles en pointe pour localiser avec exactitude la branche et savoir si elle devait bouger ou non pour éviter de se la prendre sur la tête. un second "CRAAAAÂC" retentit et la dîte branche céda, tombant non loin de la tête de Tika, mais ce qu'elle n'avait pas prévu c'était que le Zora lui tombe dessus. tiens, un zora dans un arbre, c'est pas commun! Il tomba sur elle dans une position... quelque peu... ennuyeuse? Tika ne régit même pas, comme s'il avait s'agit d'une poupée inerte au regard éteint. Si elle avait eu liberté de ses actes, elle l'aurait sûrement poussé en râlant tant et plus, mais elle était encore trop faible pour le faire. Le Zora se redressa de toute sa hauteur. qu'ils étaient grands ces êtres de l'eau, il fallait l'avouer...

" Vous êtes... ? "

Tika ferma les yeux pour se les humidifier u peu avant de les rouvrir.

"A quoi t'avancerai de connaitre mon nom... Tu n'en as pas besoin pour exister."

Tika avait fini par se faire une raison au cours des siècles. Elle intervenait toujours dans les grandes lignes de l'histoire mais sa malédiction la condamnait à ne jamais être citée dans celle ci afin de laisser toute la gloire aux héros élus des dieux.

"Tout comme personne n'a jamais éprouvé le besoin de s'en souvenir..."

Dit-elle avec une pointe de dépit dans la voix. C'est alors qu'elle sentit une présence... Une présence à la fois familière et non... Familière à cause de l'aura qui l'entourait. de tous temps il y avait eu des générations de gardiensmais Tika étant restée la seule gardienne du temps au cours de sa course, elle possédait un flair plus certains pour ces choses là. Elle se redressa. La mélodie du Zora lui ait également arrivée aux oreilles lui ayant déjà mis quelques doutes en tête.
Citation :

" Par l'Eau, je fus maudit,
Alors que d'elle je tiens ma vie.
Car désormais, pour toute ma vie,
Je devrais errer sans répit.'"

Mais or de question de dévoiler son propre quatrain, elle ne souhaitait pas être découverte trop tôt. Après tout, rien ne pressait tant que le nouvel élu n'avait pas fait surface, elle pourrait profiter un peu de ce labs de temps pour vivre pour elle même. A ces penssées, le colier à son cou l'étrangla légèrement, l'obligeant à se pencher de douleur en portant ses mains à son cou pour essayer de le déserrer. La douleur s'en alla aussi sec. C'était un rappel à l'ordre. Plus sa conscience était fermée et plus le collier que personne ne pouvait retiré avait d'emprise sur elle et faire demi tour pour retrouver une liberté d'esprit se ferai dans ce genre de douleur. Elle toussa un peu avant de se redresser complètement. Ses ailes étaient plaquée dans son dos, camouflées dans ses habits sombres, lui donnant l'apparence d'une Hylienne.

"Je vais bien, occupez vous plutôt de votre congénère."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rearith
Aquadmin
avatar

Masculin Nombre de messages : 51
Age : 26
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Un nouveau départ.[libre]   Dim 22 Mar - 0:28

Une hylienne... apparemment... Ainsi, elle pensait qu'il n'avait pas besoin de son nom pour exister... ? Le choc l'avait rendu un peu plus lucide, mais sa conscience disparaissait rapidement.

" Mais... est-ce que j'existe seulement... ? Si ce n'est... grâce aux autres ? "

Il entendit ses paroles, comme des échos d'une réalité s'effaçant devant ses yeux. Sa vue se dissolvait, le monde devenait vague devant lui, ses pensées même disparaissaient, pour ne laisser que le vide, le calme absolu. Les dernières paroles qui franchirent ses lèvres étaient à peine audibles, on n'aurait pas pu dire s'il s'adressait au Zora, ou à cette étrange Hylienne.

" Vous souffrez... "

Il ferma les yeux, désormais inutile. Il était toujours vaguement conscient, mais le rideau était baissé, le séparant de la réalité, ne laissant passer qu'un spectacle d'ombres chinoises, dans lesquelles il essayait de distinguer ce qui se passait. Il essaya d'envoyer un signal, une chose qui montrerait qu'il était encore là, mais le rideau bloquait tout, réfléchissait tout. Et dire qu'il avait conscience des lieux était un mensonge. Mes ses muscles ne lui obéissaient plus, à vrai dire il ne sentait même plus son corps, à l'intérieur de cette bulle de glace. La glace... Il aimait cet élément, mais ne tenait pas à finir congelé, et encore moins mentalement. Dans un sursaut de volonté, il frappa de son esprit de toutes ses forces contre la barrière, mais sans résultat. Apathique il était, apathique il resterait, et pour un petit bout de temps.

De l'extérieur, on aurait dit qu'il dormait debout, les yeux fermés. De minces cristaux de glace s'étaient formés sur sa peau, son pouvoir n'étant plus très bien régulé dans ces moments. Pas de quoi le tuer, mais cela refroidissait l'atmosphère. Puis ses muscles se détendirent alors qu'il était isolé, et il s'écroula mollement sur le sol, un corps sans âme, ou presque.

_________________
Wandering Zora...
Thème musical
http://rearith.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sashel Karlän

avatar

Masculin Nombre de messages : 3
Age : 27
Localisation : Au carrefour entre "Ta gueule" et "Va te pendre"
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Un nouveau départ.[libre]   Dim 22 Mar - 3:13

"Je vais bien, occupez vous plutôt de votre congénère."

Le Zora hocha lentement la tête, avant de se tourner vers son congénère, qui semblait dans un bien étrange état. En effet, il avait commencé à dire des choses sans queue ni tête.

" Mais... est-ce que j'existe seulement... ? Si ce n'est... grâce aux autres ? Vous souffrez..."

Alors le Zora se mit à fermer les yeux. Il demeurait parfaitement immobile, si calme. Était-il en train de méditer. On aurait pu le penser. Sashel agita la main devant lui, pour essayer de l'arracher à cette isolation mentale, mais la créature ne semblait pas réagir... Puis soudain, le Zora s'effondre au sol. Sashel s'agenouilla près de lui et essaya de le ranimer par de petites tapes sur les joues...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau départ.[libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau départ.[libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le Club du Nouveau Départ
» Une lettre, une envie..un nouveau départ?
» Un nouveau départ pour le RP?
» Warhammer V8 à la Case Départ
» Ville 7 - départ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zelda-Magic :: Zone RP :: Plaines d'Hyrule :: Plaines d'Ordinn-
Sauter vers: